Drill l'homme-oiseau

    Partagez
    avatar
    themysse

    Messages : 30
    Date d'inscription : 31/08/2012
    Age : 22
    Localisation : Angers

    Drill l'homme-oiseau

    Message  themysse le Dim 03 Mar 2013, 23:33

    Oyez, Oyez ! damoiselles et damoiseaux
    La réel histoire de Drill, l'homme-oiseau
    Celui de qui, les bardes ont fait mille chansons
    Ecoutez chouettes et corbeaux chantez son oraisons

    Drill naquit dans un temps de magie
    A l'époque ou la nature avait une vie
    Lorsque les arbres et les animaux parlaient
    Au moment ou le monde se créait

    Drill était jeune, Drill était beau
    Et chaque demoiselle ce serait damnée
    Pour avoir le plaisir de lui adresser quelques mots
    Mais Drill n'en avait cure, l'amour seul il voulait

    Alors qu'il errait dans la forêt des ombres
    Il vit approcher la plus belle des créatures
    Ces yeux était du bleu le plus pur
    Et sa chevelure du noir le plus sombre

    Ola princesse du bois, je te prie, ne fuit point
    Je ne te connais pas pourtant mon âme s'enflamme
    Longtemps j'ai cherché une telle beauté, en vain
    Aujourd'hui devant ta pureté je jette mes armes
    Et à genoux, douce muse je te prête allégeance
    Pour tes amis le bonheur, pour tes ennemis la vengeance

    La dame lança au chevalier un regard éploré
    D'un geste délicat montra ses blanches mains
    Par des solides et froids liens enchaînées
    Gentilhomme des forêt, mon coeur est tient
    Si par ta bravoure tu savais me libérer
    De ces chaînes et de mon geôlier

    Qui,ma dame, oserait faire tel affront
    a pareil beauté, qui osa vous retenir ici-bas ?
    Je vous prie, déesse de me donner son nom
    Que j'aille apprendre la courtoisie à celui-là

    Monsieur, pour me sauver il vous faut savoir
    Je suis l'oiseau nuit, le guetteur de rêve
    Je suis la douce pensée qui vous rassure le soir
    Mon geôlier est une chimère, Saleneve
    Pour me sauver il vous faut rêver
    Pour me sauver votre vie vous devez abandonnée

    Ayant dit l'oiseau nuit redevient hibou
    Alors elle se mit à fixer le preux chevalier
    Ce dernier, comme il était tout intimidé
    s'assit et posa son épée sur ses genoux
    Il ferma les yeux et s'abandonna au songe
    Dans son rêve arriva alors une nuée d'oiseau
    Qui de vivent voix venaient dénoncer le mensonge
    Le chevalier crut que les volatiles en voulait à sa peau
    C'est ainsi que d'une simple pensée, il se réveilla
    Et à la question muette de la dame il acquiesça

    Alors le beau chevalier, d'un coup d'épée
    quitta la vie, sa tête tombant dans la boue
    Au pied de la déesse nuit, enfin libérée
    qui éclata de rire, réjouit de sa fourberie
    Encore une fois elle avait pris une vie

    Heureuse la vouivre jeta ses chaînes
    Du chevalier elle but le sang coulant de la plaie
    Et dans la forêt elle continua son oeuvre malsaine
    Repu elle abandonna là le corps du preux chevalier

    Sur le cadavre encore chaud
    Vinrent se poser des oiseaux
    Et de leurs bec s'échappa
    une oraison qui jusqu'au ciel s'échappa

    Les dieux ému par cette dévotion
    condamnèrent les oiseaux à la chanson
    Et pour sauver Drill le chevalier malchanceux
    Ils le transformèrent en oiseaux de feu

    Vole oiseau de mes rêves, chasseurs de ténébre
    Viens oiseau enflammer le coeur des amoureux
    Entendez amis son chant funèbres
    Ecoutez l'histoire d'un coeur aventureux
    Qui partant chasser l'essence de l'amour
    Alimenta les chansons des troubadours




      La date/heure actuelle est Mer 13 Déc 2017, 12:43